E-commerce en France en 2021 : la croissance à 2 chiffres retrouvée. Un cyberacheteur en mutation

04/02/2022
Image
Image
Le secteur du e-commerce (Produits et Services) a dépassé les 129 milliards d’euros en 2021 et retrouve une croissance à 2 chiffres en hausse de +15,1%, contre +8,5% en 2020 d’après les données de la Fevad. Par rapport à 2020, la croissance a été ralentie au dernier trimestre, compte tenu de l’effet de base mais par rapport à 2019, le 4ème trimestre a progressé en moyenne de +26%.
Au cours des 12 derniers mois, les sites de vente sur internet (produits et services confondus), ont enregistré plus de 2,1 milliards de transactions, soit une hausse de +16%. Le montant moyen d’une transaction a baissé par rapport à 2020 (-0,8%) mais reste au-dessus de son niveau de 2019 (+1,8%). Au cours de l’année 2021, le panier moyen était de 60 euros (61 euros en 2020).
Sur l’ensemble de l’année écoulée, l’e-commerce est estimé à 14,1% du commerce de détail (vente de produits) soit 0,7 point de plus qu’en 2020.
Le nombre de sites marchands actifs progresse de 11% sur un an, soit un rythme équivalent à celui de l’année 2020.
Les pratiques d’achat en ligne étudiées par la Fevad avec Médiamétrie montrent une forte progression du mobile : 16 pts, soit 59% d’internautes adeptes. Dans le même temps le desktop perd 11pts mais reste en tête tandis que 46% des cyberacheteurs se revendiquent multiécrans.
Les attentes prioritaires des cyberacheteurs portent sur des points de sécurité : la sécurité des transactions, pour 63% d’entre eux, et la protection des données personnelles pour 53% d’entre eux, toutes deux en hausse de 5 points versus 2020.
Les attentes en termes de RSE sont également en progression et mobilisent désormais 31% des cyberacheteurs. Dans le même registre, le made in France est un critère d’achat pour les 2/3 des cyberacheteurs (66%).
54% ​des cyberacheteurs n’ont pas changé leurs habitudes d’achat en ligne après 2020 mais 38% déclarent commander davantage sur Internet qu’avant le début de la crise sanitaire​​. Dans le détail, 9% des cyberacheteurs ont commandé davantage de produits alimentaires qu’en 2020​ et 24% davantage de produits non alimentaires. Parmi ces derniers, 48% intensifient leurs achats en ligne «pour profiter d’avantages non disponibles en magasins».
Parmi les cyberacheteurs qui affirment avoir commandé davantage de produits (alimentaires ou non-alimentaires) sur Internet en 2021, plus de 90% déclarent qu’ils conserveront cette habitude en 2022.
​50% ont acheté en ligne des produits reconditionnés ou de seconde main​ en 2021 ; 80% d’entre eux l’ont fait «pour faire des économies» et 51% «pour accéder à des produits de marque qu’ils ne pourraient pas s’offrir à l’état neuf».
Enfin, le Live Shopping  n’est pas encore très connu du grand public. Si seuls 18% des cyberacheteurs en ont déjà entendu parler et 12% ont déjà participé à un évènement du genre, 45% trouvent le concept intéressant.
Image
04/02/2022

Cet article fait partie de la Newsletter du 4 février 2022

Observatoire ePub SRI/Oliver Wyman/Udecam - Augmentation revenus publicitaires/Meta - NRJ Group - Entrées cinéma/CNC - E-commerce en France 2021/Fevad/Mediamétrie - HelloWork/Initiative - Hausse bénéfice net/Publicis - Mikit/Big Success - Maison Ruinart/UNESCO/Teads - IAB France/MMAF - Outil de vente automatisé TV segmentée/Tvmotik - Free Ligue 1 - Contribution financière des plateformes - Dimitri Hommel-Viktorovitch/79 - Sandrine Sibille/CMI Digital - Arnaud Bret/S4M - Offres d'emploi et de formations

En savoir plus

À la une dans 100%Media

À lire aussi