La seconde main : des motivations plus économiques qu’écologiques d’après iligo

04/04/2022
Image
76% des Français achètent ou vendent des produits de seconde main d’après une étude d’iligo menée en 2 vagues (2021 et 2022) auprès de 2245 personnes. Ils sont même 56% (-2 pts depuis un an) à la fois à vendre et à acheter.
Les acheteurs et les vendeurs s’intéressent en premier lieu aux intérêts économiques de la pratique : il s’agit de gains d’argent pour les vendeurs (79%, +12 pts) et de consommation maline pour les acheteurs (85%, - 5 pts).
La seconde motivation des vendeurs est d’ordre pratique. Pour 76% (-6 pts) d’entre eux, il vaut mieux vendre que jeter.
Les acheteurs font ensuite attention au recyclage, à l’économie circulaire, etc. 59% (-5 pts) d’entre eux sont motivés par les aspects écologiques. La proportion est équivalente chez les acheteurs.
Ce sont les vêtements qui arrivent en tête dans les biens échangés : 73% des acheteurs, en progression de 3 points vs 2021.
Les biens culturels de seconde main sont davantage des achats d’opportunité. 61% des acheteurs en ont acheté.
Les marques de transaction de seconde main évoquées spontanément sont Le Bon Coin ou Vinted.
 
04/04/2022

Cet article fait partie de la Newsletter du 4 avril 2022

Marché pub JO d’hiver/Kantar - Arcom - Procès filmés - Union des marques - 100%MEDIA Week - Initiative Paris/Laurent-Perrier - Entertainment en ligne/ComScore - Wiztopic - La seconde main/iligo - Cas Créativité Media - Jean-Robert Mamin/Seen This - Groupe M6 - Ici - Offres d'emploi et de formations

En savoir plus

À la une dans 100%Media

À lire aussi