Les Français pourraient renoncer à une marque si elle s’affiche dans un contexte défavorable d’après IAS

Image
Image
Selon une enquête consommateurs menée par Integral Ad Science (IAS) dans 8 pays, les consommateurs français sont parmi les plus nombreux (72%) à déclarer qu'ils cesseraient d'utiliser et d'acheter les produits d'une marque si ses publicités apparaissent près de contenus digital de «faible qualité ou peu recommandables».
93% des personnes interrogées en France déclarent qu'il est important pour eux que la publicité qu'ils voient soit pertinente pour eux.
Les consommateurs français sont également les plus nombreux (92%) à être agacés lorsque la publicité d'une marque est placée près d'un contenu de faible qualité ou peu recommandable (par exemple, un contenu violent ou terroriste). Et 72% d'entre eux déclarent même qu'ils arrêteraient d'utiliser ou d'acheter les produits de marques dont les publicités apparaissent près de contenus jugés peu recommandables.
Cette étude a été menée par IAS en septembre 2019, via près de 5 000 enquêtes en ligne dans 8 pays : Allemagne, Canada, États Unis, France, Indonésie, Japon Royaume-Uni et Singapour.
Les contextes de haute qualité sont définis comme des contenus présentant un risque Brand Safety faible et/ou des contenus d'éditeurs de confiance. Les contextes de faible qualité sont définis comme des contenus présentant un risque Brand Safety modéré ou élevé, par exemple des contenus violents ou terroristes.

Cet article fait partie de la Newsletter du 10 janvier 2020

IAS - Canal+ Brand Solutions - Heroiks- Agence Media de l’année France 2020 Mathieu Morgensztern/GroupM - Paroles de partenaire Sylvia Tassan Toffola/SRI - Paroles de partenaire Bruno Zaro/Zepros - Audience Internet global octobre - ETX Studio - CMI France - Viamichelin.fr/Digital Ad Trust - Le Parisien - Unify Advertising/Géraldine L’Henaff - Unify/Martin Boronski - Fondation Engagement Médias - Offres d'emploi et de formations

À la une dans 100%Media

À lire aussi