L’utilisation des radios digitales amplifie fortement l’efficacité des campagnes radio classiques d’après une étude GroupM

Image
+32% de reconnaissance, +40% d’agrément, x 2,1 pour la recommandation de marque, x 1,7 pour se rendre en magasin, telles sont les progressions que GroupM a mesuré à partir de post-tests effectués sur 9 campagnes publicitaires. L’objectif était de mesurer l’impact de la double exposition «classique + digitale» (diffusion de programmes hertziens sur numérique, webradios et streaming) sur les indicateurs d’efficacité radio comme le sont la reconnaissance, l’agrément ou encore le call to action. 
La reconnaissance est fortement optimisée de 32% : les individus exposés à l’audio «classique + digitale» sont 55% à avoir reconnu le spot publicitaire contre 42% pour les exposés à l’audio classique uniquement.
Une optimisation également constatée de l’agrément avec un gain de 40% : si le spot a plu à 42% des individus exposés seulement à l’audio classique, ils sont 59% à déclarer apprécier le spot dès lors qu’ils sont exposés à l’audio «classique + digitale».
Une synergie qui s’accentue sur la capacité des campagnes à assurer le call to action en termes d’incitation à :
- Se renseigner sur la marque : x 1,5
- Parler de la marque : x 2,2
- Recommander la marque : x 2,1
- Se rendre en magasin : x 1,7

Cet article fait partie de la Newsletter du 11 septembre 2017

Altice - Les Indés Radios/Public Sénat - Oüi FM - RMC - Mindshare - Volkswagen/TF1 - Pierre Bergé - FranceTV Publicité - Tribune Adventori - Audencia - Vidéo Jean-Luc Chetrit - GroupM - Cas Créativité Média - Yahoo Mail  - Offres d'emploi et formations

En savoir plus

À la une dans 100%Media

À lire aussi