Snap plombé à Wall Street par des informations sur d'importants licenciements

Image

Snap, la maison mère de l'application de messagerie Snapchat, était chahutée à la Bourse de New York mardi après des informations de presse évoquant la possible suppression d'environ 20% de ses effectifs, soit plus de 1200 employés.

Selon le site spécialisé The Verge, qui cite des sources proches, les licenciements débuteront dès mercredi dans l'entreprise qui comptait un peu plus de 6400 employés fin juin.

L'action du groupe s'est affaissée après la parution de ces informations en fin de séance à Wall Street, perdant 2,53%. Elle reculait de plus de 4% supplémentaires dans les échanges électroniques suivant la clôture officielle.

Contacté par l'AFP, Snap n'a pas souhaité faire de commentaires.

Lors de la publication de ses résultats trimestriels fin juillet, le groupe avait déjà prévenu que la croissance de son chiffre d'affaires ralentissait et allait en conséquent devoir réduire ses dépenses. Le titre s'était alors effondré de presque 40% à la Bourse de New York.

Comme d'autres réseaux sociaux, Snap pâtit d'une réduction généralisée des dépenses publicitaires des annonceurs, ainsi que d'un changement réglementaire d'Apple imposant d'obtenir le consentement des utilisateurs avant de les suivre dans leur navigation à des fins de ciblage publicitaire.

Le directeur financier avait indiqué lors d'une conférence téléphonique avec des analystes que le groupe avait « l'intention de ralentir de façon significative le rythme des embauches afin de mettre sur pause la croissance de nos effectifs ».

Snap avait aussi souligné que la visibilité à court et à moyen terme restait « incroyablement difficile » et n'avait pas souhaité donner de prévisions financières pour le troisième trimestre.

Il a par ailleurs été annoncé mardi que deux cadres haut placés de Snap avaient été embauchés par Netflix : la responsable opérationnelle Jeremi Gorman et un responsable des ventes publicitaires aux Etats-Unis, Peter Naylor.

Les deux recrues débuteront en septembre chez Netflix, a indiqué le site de vidéos en ligne dans un message.

(Avec AFP)

Cet article fait partie de la Newsletter du 1 septembre 2022

Hootsuite/We are Social - TF1 Live/URW - Pierre-Henry Médan/Phenix Groupe - Isabelle Narbéburun/Frédéric Vallois/Prisma Media - Jack Ibanez/Veepee ad - Cafeyn - Pianiste - La Provence/CMA-CGM - Thomas Rabe/Fusion TF1-M6 - Snap - Taboola News -Asics/Warner Bros - Big Fernand/Haiku/Référence step - URW/Clear Channel France - Quantic Dream/NetEase Games - Offres d'emploi et formations

À la une dans 100%Media

À lire aussi