Le modèle à la performance a, qu’on le veuille ou non, pris le pouvoir

19/04/2010
Image

100%média : Avec Performics qui regroupe l’ensemble des activités médias digitales de VivaKi, quel est la vision du groupe quant à la place à donner au digital dans les agences médias ?

Mykim Chikli : Nos 3 priorités sont :
L’accompagnement de nos Talents avec notamment un programme de Digitalisation (certifié ISO9001) des collaborateurs de ZO et de Starcom débuté il y a 4 ans qui porte ses fruits.
L’investissement technologique : R&D et Innovation. Il est impossible de parler Digital sans expertise technique pointue. L’objectif est multiple : recherche de gain de productivité, monitoring des datas, décryptage des tendances et anticipation.
Notre « offre », nous recherchons l’expertise voir l’excellence sur tous les points de contacts : Search, Display, CRM, Social média, Mobile, ...

Comment s’effectuent les liens entre numérique et les médias dits « traditionnels » dans l’agence ?

MC : Le digital est porté par chacune des marques du groupe Vivaki, c’est évident pour Duke / Razorfish et Digitas qui sont des pure players et c’est crucial pour les agences médias Starcom et Zenithoptimedia qui n’ont plus à proprement parler de départements digitaux, ni d’appellation « digital » dans leur nom.
Ce qui compte, c’est l’interconnexion et ceux qui sont au centre sont les équipes commerciales.
En termes d’analyses, nous avons par exemple fait évoluer des outils holistiques comme « Touchpoint » pour nous permettre d’analyser l’ensemble (tous canaux confondus) des points de contacts et leur influence pour une marque.

Comment les médias traditionnels peuvent aider les médias digitaux à lutter contre la baisse de valeur, due en grande partie à leur offre quasi-infinie ?

MC : Le modèle à la performance a, qu’on le veuille ou non, pris le pouvoir et le modèle traditionnel fait à base d’achat et de négos n’est plus la référence. Internet est un média déflationniste par nature puisque son offre est infinie et qu’il est difficile de la limiter. Tant que les internautes recherchent un « téléphone portable » ou une idée de vacances sur Google cela procure d’autant de requêtes potentiellement achetables. La loi de l’offre et la demande vient ajuster le prix. Quant au marché « premium » emplacement rare ou exclusif il a toujours une valeur.

Mykim Chikli, Présidente de Performics et Directrice Générale de Zenith Optimedia France

19/04/2010

Cet article fait partie de la Newsletter du 20 avril 2010

Mykim Chikli, Adconion, I-Régie, SPMI/APPM, le HitList MSN-MTV, 100%MediaMoov, France Télévisions Publicité, Play Bac/PhilOtablo.fr, Kantar Media, SFR Business Team, Vue en Ville, TF1/Clear Channel France, Audience Radio, Offremedia.com/OJD Internet, Ligatus France/Directads.fr, La Poste/Phd/Spiderdreams, Double 2/le M6 Mobile Méga Jump, Wait Médias, Toutes les offres, Emplois médias, Créativité avec AdForum.

À la une dans 100%Media

À lire aussi